Radio Katowice Actualités polonaises | Gwiadziarnia Pana 19-25.06.2022 janvier





Après des mois de printemps agité, l’été tant attendu arrive enfin. La météo du début de l’été nous satisfait-elle enfin ? Espérons que malgré les prévisions peu optimistes des prévisionnistes pour cette semaine, la météo s’améliorera encore.

C’est la semaine des jours les plus longs de l’année et des nuits les plus courtes, ce qui justifie le terme : le solstice d’été, pour l’instant, qui survient en ces jours les plus longs, le 21 juin, lorsque le soleil atteint son coucher le plus élevé. point écliptique. Cette fois, cela se passe vers midi, à 11h40. Le point le plus élevé, le point du Cancer, est maintenant situé à l’extrémité orientale de la constellation du Taureau, à moins de 0,5 degré de la frontière avec les Gémeaux. Bien que ce jour ne soit pas toute la Pologne, il dure la même durée, et pratiquement dans tout l’hémisphère nord, c’est le plus long, contrairement à l’hémisphère sud de la Terre, où il est le plus court de toute l’année, le premier jour de l’hiver astronomique . .

A Katowice, le dimanche 19 juin, qui débute cette semaine, le soleil se lève à 4h33 pour disparaître sous l’horizon à 20h57 après 16 heures et 24 minutes de balade dans le ciel. Le mardi, premier jour de l’été astronomique, du lever du soleil à 4h33 au coucher du soleil à 20h58, ce jour le plus long dure 1 minute : 16 heures 25 minutes. Peu de choses vont changer jusqu’au samedi 25 juin, du lever du soleil à 16 h 35 jusqu’au coucher du soleil à 20 h 58. Le soleil va errer à l’horizon 16 heures et 23 minutes. En ce dimanche, le soleil se lève au moins un quart d’heure plus tôt. 13h00, 63,2 degrés au-dessus de notre horizon, à la même altitude, s’éloignant une minute plus tard un mardi d’été. D’ici samedi prochain, l’altitude du soleil n’aura diminué que de 0,1 degré.

Revenant au solstice d’été, prêtons attention à la plus grande différence de durée du jour entre le nord et le sud de la Pologne. Dans l’extrême nord du pays, le jour le plus long de l’année dure 17 heures et 20 minutes, et à midi vrai, le soleil se lève à 49 degrés, tandis qu’aux extrémités sud, le soleil se déplace au-dessus de l’horizon 16 heures et 12 minutes, ce qui soit 68 minutes. Plus court, mais domine presque 6 degrés plus haut.

Les nuits, bien que les plus courtes de l’année, cette semaine deviennent de plus en plus propices à l’observation du ciel, grâce à la diminution progressive de l’influence de la lune sur la luminosité du fond de ciel. Après la pleine lune de mardi dernier, dans la nuit de samedi à dimanche avec le bouclier encore allumé à 62%, la lune se lève dans notre pays environ une heure après minuit. Ainsi, les dernières nuits de printemps et d’été seront au moins en demi-lune, et la lune ne perturbera pas l’image du ciel du soir avec sa grande luminosité. Le mardi matin, 3 heures après le lever du soleil et environ 40 minutes après le lever du soleil, c’est le dernier quartier de la lune.

Regardons de plus près non seulement le ciel du soir lors de la première nuit d’été du mardi au mercredi. Peu après trois quarts d’heure ce jour-là, le plus long crépuscule civil de l’année se lève, à 25 degrés au-dessus de l’horizon sud, l’imposante Balance, une constellation frontière entre le printemps et le ciel d’été. Du côté sud-ouest du ciel, il y a déjà des constellations expressives de Lion, Vierge et Volontaires, dont les étoiles les plus brillantes sont disposées sous la forme d’un large triangle de printemps, ainsi que bas au-dessus de l’horizon, qui est un quadrilatère d’assez lumineux étoiles. Petite constellation Corbeau. D’en bas vers le sud-est brille l’une des quatre étoiles d’été les plus brillantes, le Scorpion rouge de la constellation du Scorpion, et au-dessus, les énormes constellations d’été d’Ophiuchus et du Serpent, culminant presque à Hercule. Le triangle d’été est également illuminé dans le magnifique sud-est, le symbole vedette de la saison qui vient de commencer. Les constellations estivales dominent certainement le ciel environ une à deux heures après minuit, alors qu’à l’ouest, à la dernière période de l’année, elle ressemble à l’étoile du printemps, c’est-à-dire Arcturus, la dernière et la plus brillante étoile du triangle printanier, basse. A l’est, on peut déjà voir un automne inexpressif dans le groupe. Le carré de Pégase.

Dans la première moitié de la nuit, pendant plus d’un mois, lorsque Mercure a disparu du ciel du soir, nous n’avons eu aucune chance de voir aucune des planètes dans le ciel. Maintenant, juste avant minuit, Saturne émerge de l’horizon sud-est, similaire en luminosité aux étoiles du Triangle d’été, hébergeant à l’extrémité orientale de la constellation Capricorne d’été. Saturne suit d’autres planètes brillantes, deux heures après la luminosité de minuit à l’est : Mars est presque égale à Saturne et Jupiter 15 fois plus brillante – toutes deux dans la partie sud-ouest de la constellation des Poissons d’automne. La dernière, juste une heure avant l’aube civile, Vénus se lève, 4 fois plus brillante, dans le rôle de l’étoile brillante du matin à 6 degrés sous les Pléiades, l’amas d’étoiles pittoresque du Taureau. Dimanche prochain juste avant l’aube, en compagnie des Pléiades et de l’étroit croissant de lune, Vénus sera particulièrement merveilleuse. Plus à ce sujet dans une semaine, il est maintenant temps pour la partie mystère de Starry House.

Il y a une semaine, nous avons demandé en quelle année le planétarium de Chorzov a été créé. Pour la date d’ouverture officielle du planétarium et de l’observatoire astronomique du jardin de Silésie. Nicolas Copernic a été reçu le 4 décembre 1955, comme c’était la coutume en Silésie à cette époque, le jour des mineurs. A cette époque, le parc faisait partie de Katowice, et dans les années 1953-1956 il s’appelait Stalinogrod. L’idée d’ajouter de la splendeur au grand astronome polonais est née en érigeant un monument permanent sous la forme d’un planétarium qui porte son nom en 1943, le 400e anniversaire de la mort de Copernic, et en publiant son ouvrage historique “Sur les révolutions du Sphères Célestes”. En raison de la Seconde Guerre mondiale en cours, la mise en œuvre de ce projet n’a pas été possible et l’idée a été relancée en 1952, la construction a commencé un an plus tard, qui s’est achevée deux ans plus tard. Au début de 1956, un observatoire astronomique a été mis en service, en 1959 une station sismologique, et après encore 3 ans, une station météorologique.

Voici l’énigme du jour. L’été dans notre pays est la saison la plus longue de l’année. Et quelle période sidérale de l’année est la plus longue dans l’hémisphère sud de la Terre ?

Veuillez envoyer vos réponses à l’adresse suivante : gwiazdziarnia@radio.katowice.pl avant le jeudi 23 juin. N’hésitez pas à répondre et à la prochaine réunion à Gwiaździarnia M. Jan la semaine prochaine.


Brève description hebdomadaire de l’apparence actuelle du ciel au-dessus de la Silésie. Discussion sur la disponibilité des observations et les changements dans les positions de la Lune et des planètes au cours de la semaine prochaine, ainsi qu’une discussion plus large sur les événements astronomiques périodiques les plus intéressants, disponibles pour tous à observer – à l’œil nu ou avec des jumelles.

Nous proposons également un puzzle astronomique. Parmi les participants les plus actifs aux énigmes, une étoile honoraire du mois est choisie chaque mois.

Le programme, qui existe depuis 1990, est dirigé par Jan Disselberger, un expert en publication d’astronomie.

De nouveaux épisodes de l’histoire de la star de M. Jean apparaissent tous les samedis soirs sur www.radio.katowice.pl/gwiazdziarnia

Contactez l’auteur : gwiazdziarnia@radio.katowice.pl

Leave a Comment