Les poteaux s’améliorent en design d’intérieur

Son nom vietnamien Hong Diep signifie Rose Leaf. Talentueux et audacieux. Architecte, décorateur d’intérieur. Avec Natalia Nguyen, qui sera bientôt invitée aux 4 Design Days, on parle voyage, design et travail à la télé.

Natalia, nous nous rencontrons quelques jours après ton retour du Japon. Le voyage est votre passion ?

Voyager et découvrir une nouvelle culture est ce que j’aime le plus. Je suis attirée par l’expérience de quelque chose de merveilleux, qui me donnera de l’énergie et me permettra d’être créative dans mon travail. Les voyages m’inspirent et m’ouvrent sur le monde. De retour du Japon, j’ai beaucoup d’idées tirées de faits locaux que j’aimerais transmettre à la Pologne. Par exemple, par rapport à un domaine tel que la conception de produits. Au Japon, une grande attention est portée aux détails lorsqu’il s’agit de vendre des produits, comme des emballages parfaitement conçus.

Dans quelles parties du monde aimez-vous le plus retourner ?

Bien sûr, je retourne souvent au Vietnam, car c’est de là que je viens et l’endroit où je suis né et où j’ai grandi jusqu’à l’âge de six ans me manquera toujours. Mais j’aimerais aussi y revenir en tant que voyageur pour revoir les eaux émeraude de la baie d’Ha Long. Aussi à cause de la cuisine vietnamienne, qui est probablement la meilleure au monde. Mais j’aime aussi découvrir des endroits qui m’étaient inconnus et chaque année j’essaie d’en visiter de nouveaux. Cette année c’était le Japon, et l’année dernière j’ai pu voyager en Espagne et en Italie. Mais est-ce que j’en ai un préféré ? C’est difficile à dire, mais si je m’imaginais en tant que retraité (rires), ce serait dans la baie d’Ha Long au Vietnam, parmi ces merveilleux rochers en pleine mer, entouré d’eau et de paysages magnifiques…

Dire que vous êtes une âme d’artiste n’est probablement pas suffisant, compte tenu du nombre de choses que vous faites : télévision, cinéma, architecture, design… Comment trouvez-vous l’énergie pour tout cela ?

La polyvalence de mon travail me donne de l’énergie. Je ne pouvais pas travailler à un bureau, je ne suis pas quelqu’un qui pourrait rester assis au même endroit pendant huit heures. J’aime être en mouvement, rencontrer de nouvelles personnes et de nouveaux endroits, et entreprendre de nouveaux projets. Je fais tout ce qui est amusant et ne me limite pas à une seule tâche. Je suis architecte de formation, mais je m’occupe également de design d’intérieur. J’essaie de combiner tout cela avec d’autres domaines. En plus de la décoration d’intérieur, je conçois des bijoux et, pendant mon temps libre, je peins des tableaux.

Elle a gagné en popularité et en sympathie auprès d’un public plus large grâce aux émissions de télévision “Bitwa o dom” et “Pan i Pani House” – comment vous souvenez-vous avoir travaillé sur ces programmes ?

Très bien y compris. Parce que cela m’a donné l’opportunité de voyager à travers la Pologne. J’ai pu héberger de nombreux Polonais chez eux, ce qui n’aurait pas été possible dans d’autres circonstances. J’ai fait l’expérience de l’hospitalité, de la convivialité et de l’empathie polonaises. J’ai été initié à de nombreux plats régionaux et même à la langue de différentes régions de Pologne. Ce travail a été un voyage qui m’a donné l’occasion de rencontrer tant de gens, leurs personnalités et leurs besoins. J’ai déjà travaillé à la télévision en production et en post-production, et j’ai participé à plusieurs projets cinématographiques, tandis que les téléréalités de design d’intérieur m’ont donné une nouvelle façon de regarder la télévision. C’était une grande production qui s’est démarquée pour toute une équipe de personnes, ainsi que beaucoup d’émotions. C’était aussi un dur labeur car je passais seize heures par jour sur le plateau, souvent dans des conditions spartiates. Après tout, nous avons mis en œuvre le programme sur le chantier, également à la fin de l’automne et en hiver. Mais je suis content d’avoir fait partie de ce projet, car si le travail donne de telles sensations et expériences, c’est aussi un défi.

Votre tâche consistait à évaluer les projets mis en œuvre par les participants au programme. Comment évaluez-vous les capacités de conception des poteaux ?

Les Polonais s’améliorent en design d’intérieur. Il était difficile de trouver des meubles ou des accessoires design remarquables, il était donc également difficile d’aménager un appartement à un bon niveau esthétique. C’est différent maintenant, mais plus important encore, nous pouvons l’arranger pour un peu d’argent
Intérieur et attention à l’endroit où nous vivons, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Comment est meublé votre appartement ?

Mon appartement est sélectivement meublé. La couleur principale est le blanc, mais il est complet
Le reste est coloré. Je collectionne différentes choses du monde entier que j’achète en voyage. Par exemple, je collectionne les vitraux. J’ai beaucoup d’accessoires et d’oreillers. En plus, je peins des tableaux à la maison, donc il y a beaucoup de couleurs. L’appartement fonctionne également comme un studio – j’ai 200 pots de peinture et quand je suis créatif, je sors la toile et je peins. C’est aussi comme ça que je passe du temps avec ma fille – nous nous rapprochons beaucoup. Nous nous inspirons de la mode, des voyages, des parfums et surtout des couleurs. Ma couleur préférée est le vert; Il doit y avoir beaucoup de verdure autour de moi, c’est pourquoi j’ai aussi une palmeraie avec beaucoup de plantes dans mon appartement.

Lire la suite : Natalia Nguyen sur la passion, le travail et la détermination

Vous avez aimé l’article ? Impliqué!

Leave a Comment