Katowice. Mgr Victor Skworks a remis les ordonnances aux vice-prêtres

Près de 40 prêtres, dont 8 nouveaux prêtres pour cette année, ont reçu des ordonnances pour établir de nouveaux centres paroissiaux. Auparavant, le clergé assistait au service missionnaire.

Dans un discours aux prêtres, Mgr Skworks a déclaré que l’année d’Amores Laetitia, commencée par le pape, était sur le point de se terminer. Les principales célébrations ont lieu à Rome le 26 juin lors de la Xe Rencontre Mondiale des Familles. Il a également parlé de la mise en œuvre du programme pastoral « L’Eucharistie ravive » et de la découverte que nous sommes « envoyés dans la paix du Christ ». Il a évoqué la dernière béatification du père. Jan Francesc, martyr de guerre, nous a été donné pendant la guerre.

Il a noté qu’il y a devant nous des dates historiques importantes liées au retour de parties de la Haute-Silésie à la patrie polonaise. – Le dimanche 19 juin – à la veille du centenaire de l’entrée de l’armée polonaise du pont sur Brenica à Szopianic et ensuite à Katowice – le président de la Pologne – ils célébreront la messe d’action de grâce dans notre cathédrale. Nous nous souvenons que cet événement, il y a 100 ans, a conduit à la création d’une nouvelle structure ecclésiale – le diocèse de Katowice connu sous le nom de Silésie, exclu du diocèse de Wroclaw – a déclaré l’archevêque.

Il a également évoqué “le message du pape François à la nation polonaise concernant la célébration du centenaire de l’indépendance du pays”. Le pape y écrit sur le grand rôle dans l’intégration spirituelle des sanctuaires de la nation : à Jasna Góra, Gietrzwałd, Kalwaria Zebrzydowska, Kalwaria Pacławska, Piekary Śląskie et d’autres.

Il a parlé aux prêtres de l’importance de connaître l’histoire locale de la ville et de la paroisse de service, a écrit des biographies de générations vivant en Haute-Silésie et a noté le système de valeurs transmis de génération en génération. – La connaissance de ces valeurs, qui caractérisent de nombreux habitants de la Haute-Silésie, sera donnée par le Temple de la Haute-Silésie, ce qui permettra de tenir des rencontres intergénérationnelles avec des personnes de valeur, c’est-à-dire des personnes qui représentent le système de valeurs près de nous, à partir du 19 juin de cette année – Il a souligné la capitale, Katowice.

Un tel espace est sans aucun doute un musée paroissial – une institution culturelle, une archive – un centre de recherche et le Panthéon. Ce sont des institutions qui nous permettent de regarder dans les coulisses de la vie quotidienne, et nous permettent de voir les racines à partir desquelles nous grandissons, réalisant que dans cette institution historique, hier est le nôtre aujourd’hui ; Nous l’étions aujourd’hui ! – C’est pour s’expliquer. Encourager l’organisation de voyages, en cette rentrée et à la rentrée, en concertation avec les proviseurs, au centre de notre diocèse et accompagner les jeunes sur les parcours éducatifs et formateurs indiqués. Il a également noté un musée missionnaire et une salle commémorative pour Bl. Jean François.

Il a remercié les prêtres pour l’aumône rapide et tout le soutien de nos frères et sœurs en Ukraine et ici dans le pays. – Il a dit – Nous avons réussi l’examen d’humanité et de christianisme.

Il a ordonné de regarder la relation du prêtre à l’évêque. L’église n’est-elle pas une institution qui construit des relations sur la base de la confiance ? Il a souligné qu’il vaut mieux faire confiance à ceux qui ne méritent pas la confiance que de refuser la soif et la faim de cette confiance.

Les prêtres sont envoyés dans de nouveaux centres paroissiaux en « pleine confiance », où la richesse de leurs talents et de leur expérience les attend. – Envoyer dans les écoles – pour mener une éducation religieuse scolaire et une éducation pastorale ainsi que des groupes paroissiaux, en particulier des groupes de jeunes. Et je vous remercie pour la situation: “Voici, je viens, pour faire ta volonté,” – dit-il.

Encouragez les prêtres à rejoindre le sacerdoce. – dans la nouvelle institution, construire et lutter pour une congrégation sacerdotale, parce que le prêtre est fixé dans le sacerdoce ; Le prêtre est dans le prêtre. La congrégation avec les frères et l’évêque ne se renforce que lorsque nous y investissons notre temps ; Si je donne quelque chose, je le reçois aussi ; On ne peut pas se concentrer sur la consommation de la société sans rien apporter – a souligné l’archevêque. Notez la valeur de la prière en congrégation, en particulier le service divin.

Envoyez des prêtres dans une nouvelle congrégation paroissiale avec une histoire et un présent. – Désormais, vous l’enrichirez de votre présence, de vos prières et de votre service, et ainsi vous influencerez son avenir. Que chacun de vous soit fortifié par les paroles du Sauveur : « Je suis toujours avec vous, jusqu’à la fin du monde » – a-t-il ajouté.

Leave a Comment