Katowice. Emprisonnement à vie pour un ancien garde municipal de Bielsko-Biała, accusé d’avoir tué une femme enceinte

Isabelle était enceinte de six mois. Elle soupçonnait son mari d’avoir une liaison. Elle voulait enregistrer ses aveux de trahison. J’ai ouvert l’appareil d’enregistrement et il a été tué. Piotr Sz. , puis garde de la ville, il étrangle sa femme et emmène son corps dans les bois. Il a avoué le crime mais a estimé qu’il agissait par grâce. Lundi, le verdict final a été rendu à la prison à vie. La décision est définitive.

Lundi, la cour d’appel de Katowice a modifié le verdict sur le meurtre d’Isabella enceinte de Bielsko-Biała. Pierre S Il a été condamné à la réclusion à perpétuité. C’était un garde de la ville, mari d’une femme assassinée. Il n’était pas dans la salle d’audience.

L’accusation voulait la réclusion à perpétuité, la défense – une peine plus légère

Pierre S Il a avoué avoir tué sa femme. Le parquet a exigé qu’il soit emprisonné à perpétuité. Le 13 octobre 2021, le tribunal de district de Bielsko-Biała l’a condamné à 25 ans de prison. Il peut demander une libération anticipée après 20 ans. Il devait également verser une indemnité.

En février, les deux parties ont fait appel de la décision. Le procureur du district a fait appel de l’intégralité du verdict, aux dépens de l’accusé, Peter S. Zed. – a déclaré un porte-parole du bureau du procureur Agnieszka Michulec.

L’appel porte principalement sur le jugement. (…) Principalement, nous avons fait valoir que mon client avait agi par influence. C’est sa position, a déclaré la défenseuse, l’avocate Justina Kaczmarczyk.

L’enregistrement de l’assassinat dure vingt minutes. Tribunal : l’accusé a eu le temps de réfléchir

Le tribunal de Katowice a aggravé la peine en première instance, bien qu’il n’ait pas été d’accord avec le bureau du procureur selon lequel le meurtre avait été planifié et exécuté avec une cruauté particulière. Il n’était pas non plus d’accord avec la défense selon laquelle le crime avait été commis intentionnellement. Il n’a trouvé aucune circonstance atténuante.

Pour justifier la condamnation à perpétuité, le juge Peter Mica a déclaré que le meurtre avait duré 20 minutes. Il est donc difficile de parler d’« urgence » car l’accusé a eu le temps de réfléchir à ce qu’il faisait. – Le souvenir des années que nous avons passées ensemble n’a pas aidé, les supplications et la grossesse avancée n’ont pas aidé – a noté le juge.

Il a indiqué les circonstances du crime. Afin d’obtenir des preuves de l’infidélité de son mari, Isabella a activé un enregistreur vocal. Écoutez la conversation. – Vient ensuite l’attaque de suffocation – informez le juge. Pierre S Il a pu constater que “les femmes perdaient leurs fonctions vitales” et a repris le travail. – Pendant les deux premières minutes, la victime a répété la phrase “Je t’en supplie, mon enfant, je t’en supplie” – a déclaré le juge.

Après cet incident, “L’accusé fait des activités intenses liées à brouiller les pistes, aller à un match de football. (…) Il va au magasin et achète du papier d’aluminium, emballe les corps et emmène le corps dans les bois. (.. ) .) Il retourne au travail le matin, et il relate des actes simulant la disparition de sa femme.”

Le juge a conclu que l’accusé avait une faible capacité d’empathie émotionnelle, mais une intelligence supérieure à la moyenne. Selon le tribunal, il a suivi les règles du système judiciaire jusqu’au moment où le crime a été commis, “parce que cela lui était utile”, et a utilisé les normes à la légère. – Les examens psychologiques indiquent clairement qu’ils constituent une menace pour la sécurité humaine – a conclu le juge.

“L’accusé de facto d’avoir tué deux personnes.”

Magdalena Zato, conseillère juridique, avocate des procureurs adjoints – proches de la victime, a commenté le verdict qu’elle n’était pas entièrement d’accord avec les arguments de la Cour.

– Tout d’abord, nous sommes surpris par la plaidoirie du tribunal, qui n’a pas tenu compte du changement de capacité juridique de l’acte et n’a pas reconnu que l’accusé a effectivement commis le meurtre de deux personnes et non d’une seule, et la interruption de grossesse. Nous voudrons certainement lire la justification. Elle a ajouté qu’aucun châtiment, même le plus sévère, ne compensera cette famille pour sa lourde perte, et aucun châtiment n’atténuera les souffrances.

Elle était enceinte et il avait une liaison avec une collègue

Pierre S Il était officier dans la garde municipale de Bielsko et sa femme, Isabella, travaillait dans un centre d’aide sociale. Ils n’étaient pas en harmonie depuis un certain temps. Alors que la femme était déjà enceinte, l’homme a commencé une liaison avec un collègue de travail. Le 17 octobre 2019, une autre querelle de mariage a eu lieu qui a été enregistrée par hasard. La femme a secrètement allumé l’appareil audio pour enregistrer les aveux d’infidélité de son mari.

C’est ainsi qu’elle a enregistré les derniers instants de sa vie. Lorsque son mari l’a étranglée, elle a demandé grâce. La vidéo de 20 minutes était une preuve devant le tribunal.

Après le meurtre de S. Il a enveloppé le corps de sa femme dans du papier d’aluminium, l’a transporté dans une zone près de Siewierz et l’a laissé dans les bois. Après cela, il est allé jouer un match de football et est allé travailler le lendemain. Il a également appelé sa belle-mère et l’a interrogée sur sa femme. Signalez une femme disparue.

La recherche a commencé. La police soupçonne dès le départ que S. Il a peut-être commis un crime. Il a été interrompu. Deux jours après le meurtre, une personne au hasard a trouvé le corps d’une femme.

Les enquêteurs ont accusé Piotr Sz. Tuer une femme enceinte de six mois avec une cruauté particulière. L’enfant est également décédé.

Lors du prononcé du verdict, le tribunal n’a pas pleinement partagé la position du procureur. L’homme a été reconnu coupable de meurtre, mais a déclaré qu’il n’avait pas agi “particulièrement cruel”. Cela se traduit par une punition.

Lire aussi : L’enregistrement d’un meurtre dure 21 minutes. Procès d’un ancien garde de la ville accusé d’avoir tué sa femme

Source principale des images : TVN24

Leave a Comment