Esperal Katowice – Cacher et vivre sobre

La dépendance à l’alcool est une maladie complexe qui affecte à la fois la santé physique et mentale. La consommation à long terme d’éthanol provoque un certain nombre de symptômes psychosomatiques, endommage les organes internes et altère leur bon fonctionnement. Briser la séquence d’alcool n’est pas une tâche facile. Pour de nombreux toxicomanes, Esperal est un dernier recours. Dans cette méthode, les patients ont de grands espoirs – cependant, il convient de rappeler que la suture à elle seule ne garantit pas la sobriété de l’alcoolique. Pour atteindre le plus haut niveau d’efficacité de cette méthode, il est nécessaire de l’utiliser en parallèle avec d’autres éléments du traitement complexe de l’alcoolisme (principalement la psychothérapie). Où se procurer Esperal à Katowice et où l’opération est-elle effectuée en toute sécurité ?

Esperal à Katowice peut être trouvé dans la plupart des pharmacies sous le nom de Disulfiram WZF. Cette substance médicinale est produite par Warszawskie Zakłady Farmaceutyczne. Il s’agit donc d’une procédure tout à fait légale et approuvée pour la vente de médicaments en Pologne. En ayant accès à un médicament éprouvé, le patient gagne une garantie de sécurité et d’efficacité du traitement. Il est utilisé comme complément dans le traitement de l’alcoolisme. Il aide à maintenir l’abstinence d’éthanol, ce qui provoque l’aversion, c’est-à-dire le dégoût de sa consommation. C’est le résultat de la peur pour leur santé et leur vie et des conséquences que peuvent avoir les patients après avoir combiné éthanol et aspiral. La principale recommandation médicale lors de l’utilisation de la plaquette est de s’abstenir de consommer de l’éthanol, quelle que soit la dose et la forme.

Esperal à Katowice – Disponibilité des médicaments et de la substance active

Les patients qui souhaitent coudre à Esperal à Katowice ont accès à des installations médicales sélectionnées. Galmedic Medical Center est l’endroit où vous pouvez effectuer la procédure en toute sécurité et efficacement – plus d’informations peuvent être trouvées sur https://katowice.galmedic.pl/uslugi/esperal/. La dose appropriée du médicament ici est calculée individuellement pour chaque patient lors de sa première visite. Le matériel médicamenteux est disponible sur place et utilisé par le chirurgien pendant l’intervention. Par conséquent, le patient n’a pas besoin d’une référence pour des sutures, d’une ordonnance ou de l’achat du médicament lui-même. Cela assure le confort du patient et lui fait gagner un temps précieux.

La substance active d’Esperal est le disulfiram – un composé chimique organique qui limite la capacité de digérer correctement l’alcool éthylique dans le foie. Sa présence dans l’organisme empêche la sécrétion d’aldéhyde déshydrogénase. Son absence perturbe la voie métabolique de l’éthanol. Dans des conditions physiologiques, il est digéré en une forme inoffensive d’acide acétique, qui finit par se transformer en dioxyde de carbone et en eau. Sans l’enzyme mentionnée, ce processus est perturbé. Il fait une pause dans le processus de digestion de l’alcool pour former de l’acétaldéhyde. C’est une substance nocive dont l’excès dans le corps entraîne l’apparition de symptômes d’une réaction dangereuse au disulfirame.

Esperal à Katowice – Comment soutient-il la sobriété ?

Coudre une étiquette d’alcool à l’intérieur du corps du toxicomane permet non seulement à l’alcoolique de rompre, mais soutient également son insistance sur l’abstinence. Les drogues aversives interagissent violemment avec l’alcool et provoquent des symptômes d’intoxication dans le corps. Les symptômes les plus courants d’une réaction disulfiramique, c’est-à-dire une intoxication à l’acétaldéhyde avec une concentration excessive dans le sang d’alcool “cousu”, comprennent: maux de tête, nausées, vomissements, tachycardie, troubles de la pression artérielle, convulsions. Si le patient est laissé sans soins spécialisés, ces symptômes s’aggravent. Même si elle persiste pendant plusieurs heures, elle peut devenir mortelle pour les alcooliques.

Esperal soutient la sobriété de l’alcoolique, lui faisant craindre les conséquences d’essayer de boire l’étiquette sous la forme des symptômes énumérés ci-dessus. Le médecin en informe le patient lors de la visite, ce qui le qualifie pour effectuer l’opération. Il est recommandé de n’utiliser les possibilités offertes par l’étiquetage de l’alcool que pour les patients coopératifs pour lesquels Esperal constituera une incitation externe supplémentaire à maintenir l’abstinence et à poursuivre le traitement. En règle générale, les patients choisissent une étiquette d’alcool comme élément thérapeutique complémentaire. Son application seule n’a pas d’effet thérapeutique sur l’alcoolisme.

Indications et contre-indications

Les patients utilisent souvent des méthodes aversives pour traiter l’alcoolisme lorsqu’ils ne sont pas satisfaits des effets de leur traitement actuel. Grâce à cela, ils renforcent leur motivation à continuer à lutter contre l’addiction. Le toxicomane peut également utiliser la “couture” pour se débarrasser de l’alcoolisme ou lancer le processus de détoxification du corps des toxines alcooliques.

L’étiquette d’alcool ne doit pas être utilisée par des personnes sous l’influence de l’alcool éthylique. Par conséquent, pour pouvoir bénéficier de cette procédure, vous devez arrêter de boire de l’alcool. De nombreux patients sont incapables de terminer ce processus par eux-mêmes. Il est recommandé d’utiliser l’intoxication alcoolique professionnelle, qui est l’une des composantes d’un traitement complet de la dépendance. L’abstinence avant la procédure de “suture” doit durer au moins 24 heures. Les eaux usées d’Esperal ne sont pas non plus recommandées pour les patients présentant une hypersensibilité à la fois à la substance active (disulfiram) et aux autres composants du médicament. Dans le cas de troubles cardiovasculaires, des consultations spécialisées supplémentaires avec des cardiologues sont généralement nécessaires, ce qui permet de dissiper les doutes sur la sécurité du patient pendant l’intervention. Cette méthode n’est pas utilisée chez les patients souffrant de troubles mentaux complexes après des tentatives de suicide.

Chemin de la procédure de couture

Esperal sous la forme d’un implant cousu sous la peau du corps du patient. Par conséquent, pour sa mise en œuvre, il est nécessaire d’effectuer une procédure peu invasive et de rompre la continuité des tissus. Elle est réalisée par le chirurgien sous l’influence d’une anesthésie locale pour le patient et après préparation préalable de sa peau pour l’opération. Cette procédure consiste à faire une petite incision juste au-dessus du muscle fessier. Bien que sa longueur ne dépasse pas quelques centimètres, elle est relativement profonde. L’opérateur coupe profondément les tissus pour atteindre la zone sous-fasciale du muscle. Là, il prépare une poche spéciale dans laquelle il met une dose pré-préparée du médicament.

La plaie résultante est suturée avec des sutures. Le médecin utilise souvent des sutures insolubles, ce qui nécessite une visite de suivi pendant 10 à 14 jours à compter de la date de l’intervention. Pendant ce temps, les sutures sont retirées et le processus de cicatrisation est contrôlé. Esperal est libéré progressivement dans le corps du patient, même sur une période de 8 à 12 mois.

Leave a Comment