Le B2B dans le e-commerce : comment ça évolue ? – eGospodarka.pl

Le potentiel de développement du e-commerce entre entreprises est indiscutable, et dans les années à venir, les interactions entre entreprises en ligne vont se multiplier. Ceci est confirmé par les derniers rapports publiés par la Chambre de l’économie électronique. Ses recherches montrent que la grande majorité des entreprises qui fournissent des produits ou des services aux entreprises ont l’intention de se développer dans l’espace du commerce électronique.

Lire aussi :

Comment adapter le e-commerce aux exigences du B2B ?

De ce texte vous apprendrez, entre autres :

  • Existe-t-il une opportunité pour les marchés B2B d’entrer dans le courant dominant du commerce électronique ?

  • Comment les entreprises évaluent-elles les effets du lancement des ventes en ligne ?

  • Quels sont les principaux axes de développement de l’activité B2B dans le e-commerce ?

  • Qu’est-ce qui freine le développement du e-commerce entre entreprises ?

L’étude “B2B e-commerce NOW” montre que le rythme de digitalisation du marché B2B est en constante augmentation, et que jusqu’à 41% des entreprises vendent en e-commerce. À leur tour, un quart d’entre eux s’attendent à une augmentation significative des revenus de ce canal (plus de 20%) dans l’année à venir. Les clients B2B attendent un accès constant à une offre, un service efficace et personnalisé, similaire à ce à quoi ils sont habitués lors de l’achat de produits de grande consommation. Les restrictions et restrictions Covid sont également devenues un facteur important dans le développement de ce marché.

Le titre de ce rapport, à savoir “B2B e-commerce now”, nous dit tout sur l’état de l’industrie polonaise du e-commerce orienté vers les clients institutionnels. Les résultats impressionnants de cette étude montrent que nous sommes à un moment critique pour les entreprises. Le marché se développe très rapidement, les clients anticipent les changements et les entreprises voient les avantages de se lancer dans la vente en ligne, ainsi que pour les produits et services B2B. Ici et maintenant – maintenant ! Pour augmenter la portée, pénétrer de nouveaux marchés – y compris les marchés étrangers, atteindre de nouveaux clients, réduire les coûts de service et augmenter la marge et les revenus. C’est pourquoi la e-chambre a l’intention d’éduquer et de soutenir davantage les e-entrepreneurs polonais dans l’établissement de relations d’affaires afin qu’ils puissent dépasser les frontières de notre pays – déclare Patricia Sass Staniciewska, présidente du conseil d’administration de e-Chamber.

Image. pixabay.com

Le B2B à la conquête du e-commerce

Plus de 90% des entreprises fournissent des produits, des services et des solutions pour le plan d’affaires de développement du commerce électronique.

Brevets pour le succès

Jusqu’à 95 % des entreprises voient les effets positifs du démarrage des ventes en ligne, et la plupart des entreprises – 3,86 en moyenne (sur une échelle de 1 à 5) les considèrent comme un succès. Parmi les avantages fréquemment mentionnés, les entreprises citent une augmentation du volume des opérations et du chiffre d’affaires, une efficacité et une rentabilité accrues ainsi qu’une exécution plus efficace des commandes. Jusqu’à 84 % des entreprises estiment que le commerce électronique est une opportunité de développer les exportations polonaises via Internet, et un quart profite de cette opportunité. Un autre 5% envisagent le commerce électronique sur les marchés étrangers plus tard cette année.

De nombreuses entreprises ont également décidé de magasiner en ligne. Confirmez les résultats d’Allegro Biznes, une plateforme qui soutient le commerce interentreprises. Au cours de sa première année de fonctionnement, nous avons enregistré une augmentation de 36 % du nombre d’acheteurs disposant d’un compte de trading. Ainsi, le comportement des clients B2B est similaire à celui des clients B2C. Les postes de décision dans les entreprises sont occupés par de plus en plus de soi-disant milléniaux – des personnes habituées à l’achat numérique et en même temps conscientes des avantages du commerce électronique – a commenté Piotr Truszkowski, responsable B2B chez Allegro.

La tendance à la digitalisation des ventes B2B

Bien que le degré de numérisation des entreprises polonaises entre les entreprises varie considérablement, seulement 10 %. N’ont pas l’intention de développer le e-commerce. Cependant, près de 90 %. Convient que le facteur clé de succès réside dans des solutions modernes et numériques qui amènent le processus de vente à un nouveau niveau plus élevé de compréhension et de service client. Cela est particulièrement vrai de l’automatisation, par exemple dans le domaine de la commande ou du contrôle et de la gestion des stocks.

Les principaux axes de développement ont été l’élargissement de l’offre produits, l’intégration des canaux de vente aux réseaux sociaux et le positionnement sur Internet.

Le commerce numérique est un moyen efficace et efficient d’acheter les produits et services des entreprises. Le programme d’affiliation y fonctionne bien, et ce n’est pas seulement une nouvelle source de revenus, mais aussi une augmentation du groupe de bénéficiaires. Les entreprises utilisant le programme de partenariat, en proposant à leurs clients des solutions ou des services de l’entreprise avec laquelle elles coopèrent, en enrichissant leur catalogue de produits ou de services et en proposant des solutions plus complémentaires. La collaboration permet de recevoir des offres complètes et plus attractives. Les avantages sont donc larges et triples – comme le confirme Arkadiusz Bulc, spécialiste du programme partenaire chez Tpay.

Le mobile est une tendance très importante dans le commerce électronique, ce qui est encore confirmé dans le nouveau rapport de la Chambre de l’économie électronique. Le principe du « mobile first » devrait également être appliqué dans le secteur B2B. En affaires, le temps joue un rôle majeur et, grâce à l’utilisation d’appareils mobiles, les achats professionnels peuvent être plus rapides et plus pratiques. Ceci est facilité par des méthodes et des solutions de paiement convenablement pratiques. Il convient de s’en souvenir lorsque vous vous préparez à commencer à vendre en ligne en B2B – déclare Jacek Kinecki, PDG de Przelewy24.

Bloqueurs de développement de commerce électronique B2B

L’étude a également évalué les défis auxquels les entreprises sont confrontées lors de la mise en œuvre du commerce électronique B2B. Les effets négatifs les plus cités de la mise en place de ce canal de vente sont l’augmentation des coûts informatiques ou la nécessité d’embaucher des experts qui augmentent les prix de leurs services. Les organisations électroniques craignent de réussir à pénétrer l’offre, une concurrence féroce ou une concurrence par des baisses de prix. Ils portent également une attention particulière aux problématiques liées à la cybersécurité de leurs clients.

La part du e-commerce entre les entreprises croît de façon dynamique, et elle va s’accélérer dans les années à venir. De nombreux producteurs et distributeurs passent au numérique et se lancer dans le commerce électronique – national et international – est une excellente occasion pour eux de se développer davantage.

Les partenaires de contenu du rapport “B2B e-commerce NOW” de cette année sont Allegro, Tpay et Przelewy 24.

Leave a Comment