Le premier cours EcoKongres a eu lieu à l’Université Jagellonne

Le rôle des universités, des scientifiques et des étudiants est d’élever le niveau de conscience environnementale et de mettre en œuvre des solutions respectueuses de l’environnement dans tous les aspects de notre vie. Nous devons constamment nous éduquer, éduquer les jeunes, exiger des mesures audacieuses de la part des dirigeants – a déclaré le professeur. Dorota Malik, vice-présidente de l’Université Jagellonne pour la coopération internationale. Elle a ajouté : « Un conseil du climat a été créé à l’Université Jagellonne, une stratégie climatique est en cours d’élaboration et les autorités se concentrent sur la garantie de la plus haute efficacité énergétique dans les bâtiments universitaires et sur la recherche de solutions garantissant un transport durable.

– Je suis convaincu que la conférence est le début d’une initiative plus large et une plate-forme qui, par la collaboration, l’échange d’idées, les conversations libres et les rencontres entre les entreprises et la science, s’efforcera de diffuser les connaissances, de proposer des solutions environnementales et d’enseigner la prise de décision quotidienne éclairée -faire – dit-elle.

Le programme de la première conférence sur l’environnement comprend des tables rondes, des conférences et des présentations. Les invités spéciaux étaient: le voyageur polonais Marek Kaminski – voyageur polonais radical et innovant, l’activiste environnementaliste Paulina Gorska et Jörg Pori, ambassadeur de Suisse en Pologne, qui ont inauguré l’exposition “CLEANTECH – Technology for a Green Future”, présentant des solutions technologiques innovantes développées par des scientifiques suisses et entrepreneurs.

Nos générations futures doivent avoir une planète propre et un environnement qui permet une vie saine. Nous pouvons en fait faire deux choses dans ce sens : changer nos habitudes et consommer plus intelligemment. L’exposition que nous inaugurons montre également que l’on peut se battre pour protéger le climat grâce aux technologies dites propres – utilisant une énergie propre et ne produisant aucune pollution. Des solutions technologiques suisses sont proposées dans des domaines tels que la gestion de l’eau, l’agriculture, la mobilité électrique, le recyclage et l’énergie – a déclaré l’ambassadeur de Suisse.

La conférence d’ouverture de la conférence a été donnée par Polina Gorska, une militante qui s’occupe d’éducation environnementale depuis de nombreuses années, promouvant le terme “changeur de monde”.

– Nous avons besoin de changeurs de monde qui, en coopération avec la communauté locale, entreprennent des initiatives liées à leur environnement immédiat – et elle a souligné, soulignant qu’une telle activité donne, en plus des avantages tangibles, un sentiment d’agence.

Parler de changement climatique est un euphémisme. En fait, nous avons affaire à une catastrophe climatique, déclare Polina Gorska, et souligne les domaines qui nécessitent une action. Il s’agit de produire et de consommer de la viande, de gaspiller de la nourriture, de concevoir des villes, de réduire la consommation, d’introduire une économie circulaire et d’abandonner la vaisselle à usage unique.

La nature n’est pas notre ennemie. En le détruisant, nous nous détruisons nous-mêmes. Un monde durable commence par un homme équilibré, qui seul est capable de construire un monde bon, un homme équilibré, c’est-à-dire de connaître les conséquences de ses actes – disait Marek Kaminsky, le conquérant des deux pôles de la terre, qu’il a atteint en un an, sans aide extérieure.

“Il est difficile de construire un monde meilleur avec de la simple rhétorique, et il est important de comprendre que nos actions ont des conséquences sur le monde”, a-t-il ajouté.

Chaque pas compte, tout comme chaque voyage commence par le premier pas. Le changement commence par les petites petites choses que nous pouvons faire. Il est important de fixer des objectifs et d’être cohérent dans leur mise en œuvre. Nous enseignons cela aux jeunes lors des ateliers Lifeplan Academy. Il a dit que je crois que la technologie est notre prochaine étape dans l’évolution humaine et rendra le monde meilleur.

Leave a Comment