Changements dans l’éducation à la sécurité dans les écoles primaires et secondaires – Projet de règlement pour consultation et accord – Ministère de l’éducation et de la science

Les projets d’arrêtés du ministre de l’éducation et de la science portant modification des arrêtés relatifs aux programmes de base de l’enseignement public ont été transmis aux consultations publiques et aux arrangements interministériels. Les consultations se poursuivront jusqu’à 24 juin 2022 Tout commentaire peut également être envoyé à l’adresse suivante sekretariat.dpnp@mein.gov.pl.

Éducation à la sécurité – Modifications suggérées

La matière d’éducation à la sécurité est dispensée obligatoirement en huitième année du primaire et en première année des écoles post-primaires (lycée général, lycée technique et lycée professionnel), une heure par semaine. Les défis et menaces actuels nécessitent la réalisation des objectifs d’apprentissage et du contenu d’apprentissage o Questions liées à la défense de l’État, à l’acquisition de compétences de tir et à la préparation des élèves à faire face aux menaces posées par les hostilités.

Les modifications conçues dans le programme de base pour l’éducation à la sécurité ont été préparées en tenant compte du nombre actuel d’heures de classe pour ce sujet et en supposant une utilisation maximale du contenu du programme de base existant, par exemple dans les premiers secours ou la réponse aux menaces. Par la suite, d’autres domaines de travail dans diverses situations d’urgence, y compris des situations de crise et de guerre, ont été indiqués.

Dans le projet de tronc commun révisé pour l’éducation à la sécurité, de nouveaux domaines de contenu d’enseignement ont été proposés, à savoir :

  1. réponse en cas de menace d’hostilités (ce qu’on appelle la survie, y compris les lieux de refuge),
  2. Les règles de premiers secours en cas d’urgence à l’aide d’armes conventionnelles,
  3. Enseignement de la défense comprenant:
  • Dans le cas de l’école primaire – exigences dans le domaine des études sur le terrain, cybersécurité militaire, préparation à l’entraînement au tir ;
  • Dans le cas des lycées – exigences sur le terrain : intervention en cas de menace d’hostilités, cybersécurité militaire, entraînement au tir.

Dans le cas de l’entraînement au tir au primaire, le projet ne proposait que la théorie du maniement sécuritaire des armes. D’autre part, dans les lycées, vous aborderez les bases du tir avec une partie pratique qui s’effectue à l’aide d’outils sûrs pour les exercices de tir, tels que les pistolets à billes, les armes à air, les répliques ASG, les champs de tir virtuels ou laser.

La portée détaillée des changements apportés au programme de base de l’éducation à la sécurité est abordée dans la justification du projet. Les projets ont été préparés en coopération et en consultation avec le ministère de la Défense nationale.

dernier changement

Il est suggéré que le tronc commun variable d’éducation à la sécurité soit mis en place à partir de la prochaine rentrée universitaire (2022/2023). Dans le cas des écoles secondaires situées dans des zones de buffet où il n’y a pas d’accès aux types de stands de tir ci-dessus, la mise en œuvre de cette exigence sera obligatoire à partir de l’année scolaire 2024/2025. D’ici là, les écoles peuvent dispenser des cours dans ce domaine aussi souvent qu’ils sont disponibles et s’étoffer chaque année, par exemple grâce au programme “Direction stand de tir” que le ministère de la Défense nationale met en place depuis 2019.

Autres changements

Les changements proposés dans les projets mentionnés incluent également la séparation des programmes de base pour la matière de la langue des minorités nationales – l’allemand. Cela est lié à l’évolution du nombre d’heures d’enseignement de la langue d’une minorité nationale – l’allemand sous la forme d’un apprentissage linguistique supplémentaire. Par conséquent, il est nécessaire de séparer le programme de base de la matière langue des minorités nationales – allemand, qui correspondra au nombre réduit d’heures d’enseignement pour l’année universitaire 2022/2023.
Des changements à cet égard ont été introduits par le règlement du ministre de l’éducation et des sciences du 4 février 2022 modifiant le règlement sur les conditions et les modalités d’exécution des tâches par les jardins d’enfants, les écoles et les établissements publics qui permettent la préservation d’un patrimoine national, ethnique et culturel. sens linguistique. Identité des étudiants appartenant à des minorités nationales, à des groupes ethniques et à la société utilisant la langue régionale (Journal officiel, point 276).

Projet d’arrêté du ministre de l’éducation et de la science modifiant l’arrêté portant programmes d’études de base de l’enseignement général pour les lycées généraux, les lycées techniques et les lycées industriels

Proposition de règlement à l’intention du ministre de l’Éducation et des Sciences modifiant le règlement sur les programmes de base de l’enseignement préscolaire et les programmes de base de l’enseignement général pour les écoles primaires, y compris les élèves ayant une déficience intellectuelle modérée ou sévère, l’enseignement général pour le premier degré école d’industrie, enseignement général pour l’enseignement spécialisé écoles pour le travail et enseignement général pour les post-scolaires lycée

Leave a Comment