Augmentation de 60 % du trafic dans les aéroports polonais. 13 millions de passagers d’ici la fin du troisième trimestre 2021

Au cours des neuf mois de cette année, 7,85 millions de passagers, soit 188 000 personnes, ont été traités dans treize ports en exploitation en régions. Moins (-2,43%) par rapport à la même période l’an dernier. Ce résultat est de 33 %. Trafic des trois trimestres record de 2019, lorsque 23,3 millions de passagers ont été traités dans les aéroports régionaux.

Sur la période analysée, le premier trimestre le plus difficile pour les aéroports régionaux a été le premier, avec seulement 458 000 dédouanés. passagers, soit 4,34 millions (-90,5 %) de moins qu’à la même période l’an dernier. Sur la période d’avril à juin, soit au deuxième trimestre, 1,57 million de passagers ont été enregistrés dans treize aéroports régionaux, soit une augmentation de 1,5 million par rapport au deuxième trimestre 2020, qui avait été marqué par un arrêt administratif de l’industrie aéronautique pendant dont seulement 70 000 ont été vus. voyageurs. Pic de transport de cette année, qui tombe traditionnellement au troisième trimestre, les aéroports régionaux ont terminé avec 5,82 millions de passagers, soit une augmentation de 2,69 millions (+86,2%) par rapport à la même période l’an dernier. Le score pour juillet-septembre 2021 était de 60 %. Le trafic a été traité au troisième trimestre 2019, un record, lorsque 9,6 millions de passagers ont été traités dans les aéroports régionaux.

De janvier à septembre 2021, dans le groupe des soi-disant «millionnaires», c’est-à-dire les aéroports qui traitaient plus d’un million de personnes par an avant la pandémie, les meilleurs résultats ont été enregistrés dans les aéroports de Cracovie – 1 million 735 000, puis dans Katowice – 1 million 730 mille. Gdansk – un million 377 mille. Les ports suivants en nombre de passagers sont Wroclaw – 939 000, Modlin – 857 000. et Poznan – 722 mille. Dans les ports, qui avant l’épidémie traitaient moins d’un million de passagers par an, Rzeszow occupait la première place après les neuf premiers mois de cette année, amenant 162,6 mille passagers. Voyageurs, puis Szczecin – 114,8 mille, Lublin – 68,4 mille, Bydgoszcz – 56,4 mille, Lodz – 41,4 mille, Olsztyn avec le résultat – 31,2 mille. Zilona Gora en conséquence – 16,1 mille.

Au cours des trois mois d’été, les aéroports régionaux se sont presque remis de la perte de nombre de passagers au premier semestre de cette année. Cela ne change rien au fait que la situation de l’industrie du transport aérien est très difficile. La pandémie de coronavirus dure depuis près de deux ans, période pendant laquelle l’aviation a fonctionné dans des conditions d’incertitude extrêmement élevées. D’autres vagues de la pandémie déferlent sur l’Europe, entraînant des restrictions sanitaires accrues, qui se traduisent automatiquement par une baisse de l’intérêt pour les voyages en avion. Comme si cela ne suffisait pas, nous avons prévu une augmentation de 40 % des frais de navigation terminale pour les transporteurs opérant à partir des régions. C’est une nouvelle choquante, car à long terme, des redevances de navigation élevées affecteront négativement le développement des aéroports régionaux, qui traitent 60 % du transport de passagers en Pologne. À la suite de la pandémie de coronavirus, les aéroports régionaux ont subi des pertes financières très importantes. Il faudra encore longtemps avant que les ports retrouvent un budget stable. La situation macroéconomique n’est pas propice à la reconstruction de nos finances. Nous sommes très préoccupés par la hausse de l’inflation, y compris la flambée des prix de l’électricité. L’année prochaine, les aéroports régionaux polonais, selon leur taille, paieront de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions de zlotys de plus pour l’électricité. De plus, l’augmentation progressive des prix des matériaux de construction et du coût des emprunts signifiait que les opportunités d’investissement – que ce soit pour la reconstruction ou le développement – étaient considérablement limitées. La crise de l’aviation se poursuit et rien n’indique sa fin imminente – a confirmé Artur Tomasek, président du conseil d’administration de l’Association des aéroports régionaux et président du conseil d’administration de Górnolskie Towarzystwo Lotnicze SA, la société qui exploite l’aéroport de Katowice.

Les aéroports régionaux sont une composante importante de l’infrastructure de transport de la Pologne. Au cours de l’année record de 2019, un total de 30,2 millions de voyageurs ont utilisé le réseau de communication régulier et loué dans les régions, soit 62 %. du nombre total de passagers qui ont servi en Pologne à cette époque. Le reste des passagers, soit 18,8 millions (38%), a utilisé le réseau de communication de l’aéroport Chopin de Varsovie. En année de crise 2020, 9,1 millions de passagers ont été accueillis dans l’ensemble des aéroports régionaux, soit une baisse de 21,1 millions (-69,8%) par rapport au record de 2019.

L’Association des aéroports régionaux a été créée afin d’organiser et d’organiser la coopération entre les aéroports régionaux de Pologne. L’objectif principal de l’organisation est de protéger les droits et de représenter les intérêts des membres affiliés à la fédération vis-à-vis des syndicats de salariés, des autorités étatiques et administratives, ainsi que des organes d’autonomie locale. Les domaines d’activité importants de l’Union sont également: le soutien aux opérations d’investissement dans les aéroports régionaux, le soutien à leur modernisation et à leur restructuration, la recherche de capitaux et le soutien financier, le développement de normes communes pour la qualité des performances des aéroports régionaux et la recherche d’opportunités pour améliorer leur opérations.

Leave a Comment