Ministre de l’Education : Dès la rentrée, l’histoire et le présent vont commencer

Przemyslav Czarnik. Photo par PAP / Darek Delmanowicz

À partir de la nouvelle année scolaire, nous aurons l’histoire et la présence dans les écoles, c’est-à-dire l’apprentissage de l’histoire de la seconde moitié du XXe siècle – a déclaré mercredi le ministre de l’Éducation et des Sciences Przemyslav Kzarnik.

Le chef du ministère de l’Éducation a indiqué dans le premier programme de la radio polonaise que la nouvelle matière – histoire et présent – sera enseignée dans les première et deuxième années du secondaire. Il remplacera la matière des savoirs de société (dans le champ de base) au lycée général et au lycée technique ainsi qu’au lycée d’industrie pour le premier cycle.

“Nous avons déjà préparé le programme de base, toutes les recettes sont prêtes. Nous attendons les manuels et commencerons le 1er septembre”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que la connaissance de la société traditionnelle et de l’histoire serait limitée afin que “la seconde moitié du XXe siècle et les premières années du XXIe siècle soient mieux connues du public”.

En outre, comme l’a déclaré le chef du Réseau du Moyen-Orient, l’éducation pour la sécurité sera élargie. Il a souligné que l’entraînement défensif ne reviendra pas. “Cela se passe maintenant en accord avec le ministère de la Défense nationale”, a-t-il déclaré.

Il a souligné que les éléments de formation défensive seront ajoutés sous la forme d’une formation théorique sur l’utilisation des armes dans la huitième année du primaire et dans la première année du secondaire, allant au champ de tir.

« A terme, mais pas à partir du 1er septembre de cette année, ce sera + Commerce et gestion +, c’est-à-dire l’enseignement le plus efficace de l’entrepreneuriat. Il y aura aussi la question du choix obligatoire de religion ou de morale ”- a-t-il déclaré.

Czarnek: “Pologne History Guide” ira à toutes les écoles qui postulent

Une «preuve de l’histoire de la Pologne» sera envoyée par l’intermédiaire des bureaux de l’école à toutes les écoles qui postulent. Si la commande est supérieure, la réimpression sera effectuée – a annoncé le ministre de l’Éducation et des Sciences Przemyslav Ksarnik.

Mercredi, le président de l’Institut de la mémoire nationale, Karol Narowki, et le ministre de l’éducation et des sciences, Przemyslav Czarnik, ont annoncé qu’en pensant aux étudiants ukrainiens, l’Institut de la mémoire a préparé un “guide de l’histoire de la Pologne”. en ukrainien. 8 mille. Copié.

“Je tiens à adresser mes sincères remerciements à la présidente Carol Narowki et à toute l’équipe de l’Institut de la mémoire nationale, qui ont contribué à ce qu’aujourd’hui nous puissions envoyer une copie papier + guide de l’histoire polonaise + en ukrainien à tous les conservateurs Les jeunes, les enfants qui sont en Pologne aujourd’hui dans un certain nombre d’environ 600-700 mille, ils peuvent lire cette histoire “- a déclaré le chef de MEiN.

Il a déclaré qu’il y en avait environ 200 000 dans les écoles polonaises. Enfants et jeunes ukrainiens, dont 140 000 sont des enfants dans les écoles primaires, 20 000 dans les écoles secondaires et 40 000. à l’école maternelle.

“Il y a un instant, j’ai eu une autre conversation avec le ministre de l’Éducation et des Sciences de l’État ukrainien, le ministre (Serhi) Zakkarhit, qui viendra – nous l’espérons – en personne la semaine prochaine”, – a déclaré Kazarnik. «Nous avons parlé de ce qui se passe dans les écoles polonaises, du manuel, mais surtout du baccalauréat, que l’État ukrainien prévoit également pour ceux qui sont ici en Pologne, qui sont en examen final, sont en apprentissage à distance dans le système ukrainien et aimerait passer un tel diplôme d’études secondaires dans le système à distance. Ce sera le sujet de nos conversations la semaine prochaine.

Le chef du MEiN a déclaré que la conversation concernait également la manière dont les jeunes Ukrainiens sont sélectionnés pour l’examen de maturité en Pologne. Comme il l’a dit, 47 diplômés, citoyens ukrainiens, ont annoncé qu’ils étaient prêts à passer l’examen de fin d’études secondaires polonais. Dans le même temps, a-t-il noté, “la grande majorité passera l’examen d’inscription ukrainien, dont le ministre Szkarvet est pleinement satisfait, c’est à quoi il ressemble”.

Tsarnik a également mentionné que près de 7 000 enfants ukrainiens ont annoncé qu’ils passeraient l’examen de 8e fin mai.

“+Un guide de l’histoire de la Pologne+ ira à tous les conseils d’administration et sera mis à la disposition par les superviseurs de l’éducation des écoles qui feront rapport sur une telle demande. Si la demande est plus importante, nous réimprimerons ce guide, mais il est également possible de le télécharger sous forme électronique ”- dit-il. (BOUILLIE)

Auteurs : Aleksandra Kiełczykowska, Danuta Starzyńska-Rosiecka, Magdalena Gronek

kg/

Leave a Comment