VAT-OSS comme extension de VAT-MOSS – Infor.pl

VAT-OSS comme extension de VAT-MOSS. Le 20 mai 2021, la Chambre des représentants a adopté un amendement à la loi sur la taxe sur la valeur ajoutée pour mettre en œuvre le paquet TVA pour le commerce électronique dans l’Union européenne, ce qui a entraîné des changements importants pour les contribuables du secteur du commerce électronique. Les nouvelles règles de perception de la taxe sur la valeur ajoutée sur le commerce en ligne s’appliqueront dans toute l’Union européenne à partir du 1er juillet de cette année.

VAT-OSS – Qu’est-ce que ce sera ?

un de Les principales solutions proposées par le paquet TVA pour le secteur du e-commerce Il s’agit d’un élargissement et d’une modification déjà connus de certains contribuables, d’une procédure spéciale pour les services de télécommunication, les services de radiodiffusion ou les services fournis par voie électronique – “Service TBE” (anciennement un guichet unique, le soi-disant Mini One Stop shop “Moose”) .
À terme, à partir du 1er juillet 2021, le système TVA-MOSS existant sera élargi pour inclure d’autres services B2C, des ventes de biens au sein de la communauté, ainsi que certaines livraisons locales de marchandises, et deviendra un guichet unique “OSS”. . De plus, un “module” sera ajouté à la nouvelle routine d’importation (Import One Stop Shop).

Ainsi, VAT-OSS sera composé de 3 régimes/modules :

  1. Un régime extérieur à l’Union européenne, le régime dit non syndiqué en ce qui concerne les services B2C, dont le lieu de fourniture est le territoire de l’État membre de consommation, qui sont fournis par des entités situées en dehors de l’Union européenne ;
  2. Régime syndical, le soi-disant régime de guilde – la couverture des ventes à distance de biens au sein de la communauté (“ESPO”), la fourniture au sein de la communauté de services et une partie de la fourniture locale de biens – dans les relations entreprise-consommateur ;
  3. Régime d’importation, l’importation dite à guichet unique (“IOSS”) un nouveau régime de déclaration et de paiement de la taxe sur la valeur ajoutée sur les ventes à distance (B2C) de biens de faible valeur (jusqu’à 150 €) importés de pays ou territoires tiers.

Il convient de noter que l’utilisation des régimes susmentionnés est facultative et que l’alternative est l’enregistrement standard de la TVA dans les États membres pour la consommation.

régime en dehors de l’Union européenne

Ce régime ne s’appliquera qu’aux entités extérieures à l’Union européenne et couvrira les TBE et les autres services aux consommateurs, dont le lieu de fourniture sera le territoire de l’État membre de consommation. Il s’agit des services prévus par la règle générale de l’art. 28 c de la loi sur la taxe sur la valeur ajoutée (en vertu duquel le lieu des prestations de services à des personnes non assujetties est le lieu où le prestataire de services a, en règle générale, un siège social).

Voici des exemples de services B2C qui peuvent être réglés dans le cadre d’une procédure en dehors de l’UE :

  • service d’hébergement,
  • Services d’admission aux événements culturels, artistiques et sportifs,
  • Services de transport ,
  • prestations immobilières,
  • Location de transport.

Régime syndical / OSS

Le plan de l’UE indiquera :

  1. Entités situées sur le territoire de l’Union européenne aux fins du règlement de la TVA :
  • pour les services qu’ils fournissent aux consommateurs résidant dans d’autres pays de l’Union européenne,
  • pour ESPO.
  1. Entités de l’extérieur de l’UE en raison de l’ESPO.
  2. Les entités intermédiaires, si elles sont reconnues comme fournisseur de biens (ex. plateformes électroniquesdans l’UE ou hors UE), pour :
  • espo fait,
  • Effectuer des livraisons nationales de marchandises (par exemple, un cas dans lequel les marchandises sont commandées via une plate-forme auprès d’un fournisseur établi en dehors de l’Union européenne, lorsque les marchandises sont expédiées depuis le pays du consommateur (c’est-à-dire lorsqu’elles ont déjà été importées) .

Avant d’utiliser la procédure de l’UE et de payer la TVA dans un seul État membre pour l’identification, ces entités devront s’enregistrer et obtenir le numéro de TVA nécessaire pour utiliser VAT-OSS. Il est important, à l’instar du régime hors Union européenne, ici aussi que le choix de la déclaration et du paiement de la TVA au titre de l’OSS couvre en permanence toutes les prestations ou prestations soumises à cette procédure (l’OSS ne peut être appliqué de manière sélective).

régime d’importation /ioss (importation à guichet unique)

OSS Import est une procédure spéciale qui permet le règlement de la TVA due pour la consommation d’un État membre pour les ventes à distance de marchandises importées (« SOTI ») dans tout l’État membre pour identification. Pour la seule reconnaissance de SOTI, le lieu où se trouvent les biens au moment de la vente (livraison) est important, car ils doivent être en dehors de l’Union européenne, où ils sont ensuite envoyés ou transférés au consommateur au sein de l’Union européenne.

Les hypothèses sont que la mise en œuvre de l’IOSS rendra l’importation de biens dans des expéditions de faible valeur (dans des expéditions jusqu’à 150 €) dans l’UE exonérée de la TVA sur les importations, puisque la TVA sera payée au moment de la vente au consommateur.

Le régime d’importation indiquera :

  1. Entités établies sur le territoire de l’Union européenne aux fins du règlement de la TVA pour le compte de SOTI.
  2. Entités en dehors de l’UE en raison de SOTI faites, cependant, ces entités peuvent utiliser le régime d’importation :
  • Direct – si le pays tiers dans lequel il est créé a conclu avec l’Union européenne un accord d’assistance mutuelle en matière de taxe sur la valeur ajoutée,
  • Indirectement – en désignant un courtier basé dans l’Union européenne.
  1. Entités intermédiaires (dont plateformes électroniques) dans SOTI, qui est considéré comme un fournisseur, quel que soit le pays de constitution. Si la plateforme n’est pas située dans un pays de l’UE, un intermédiaire sera requis (l’exception s’applique aux pays avec lesquels l’UE a signé un accord d’assistance mutuelle en matière de taxe sur la valeur ajoutée).

En ce qui concerne la question ci-dessus relative à l’établissement d’un intermédiaire, il convient de noter qu’un contribuable d’un des États membres de l’Union européenne peut désigner un intermédiaire. Selon le projet de dispositions de la loi polonaise sur la TVA, le courtier en Pologne devra satisfaire aux exigences d’un représentant fiscal.

Si une entité décide de régler la TVA via l’IOSS, l’obligation de l’utiliser s’étend à tous les SOTI. Un contribuable intéressé par le règlement de la TVA dans l’IOSS devra soumettre une demande d’identification et recevra un numéro d’identification à la TVA aux fins de l’utilisation de la procédure d’importation.

Base légale:

  1. Directive UE 2017/2455 du Conseil du 5 décembre 2017,
  2. Directive 1995/1995 du Conseil de l’UE du 21 novembre 2019,
  3. Projet de loi du gouvernement modifiant la loi sur la taxe sur les produits et services et certaines autres lois – (document Sejm 1114)Et Sur l’adaptation de la législation polonaise aux dispositions de l’Union européenne concernant le soi-disant paquet de taxe sur la valeur ajoutée du commerce électronique ; Supprimer la taxe sur la valeur ajoutée et surmonter les obstacles au commerce électronique transfrontalier entre entrepreneurs et consommateurs,
  4. Notes explicatives sur les règles de TVA pour le commerce électronique.

Iona JaskovskaDirecteur
Matthieu ZiagaDirecteur
Patrick COLAKAssistant
PricewaterhouseCoopers Pologne

Si vous voulez en savoir plus, consultez »

SET : Comptabilité budgétaire et guide de comptabilité budgétaire

Leave a Comment