Procédures OSS – Ce que vous devez savoir

Procédures de l’OSS. En raison de l’augmentation significative du commerce électronique sur les marchés de vente mondiaux, le MOSS (c’est-à-dire la petite mini-boutique) introduit le 1er janvier 2015, a été étendu pour devenir un guichet unique (OSS) à partir du 1er juillet 2021 L’OSS, en plus d’étendre le champ d’application des deux déjà existants : UE et hors UE (qui ne peuvent être utilisés que par les contribuables résidant dans l’UE), ajoute une nouvelle troisième procédure : la procédure d’importation. Les trois procédures ne sont accessibles qu’aux contribuables dont le siège social est situé en dehors du territoire de l’Union européenne.

procédure syndicale

C’est la procédure par laquelle le contribuable avec sbureau ou lieu de travail permanent, Il peut régler la TVA due au titre de :

– les services fournis aux consommateurs dans les États membres où le prestataire de services (B2C) n’est pas établi ;

– la vente à distance de biens au sein de la communauté ;

Faciliter les approvisionnements locaux grâce à des opérateurs d’interfaces électroniques reconnus comme fournisseurs.

Il convient de rappeler que le contribuable, lors de son inscription dans le cadre de cette procédure, utilise le numéro d’identification fiscale (NIP) déjà détenu.

Action non syndicale

La procédure suivante s’adresse aux contribuables qui n’ont pas de siège permanent ou d’établissement sur le territoire de l’Union européenne, selon laquelle ils pourront régler la taxe sur la valeur ajoutée due sur les services fournis aux consommateurs dans les États membres (B2C ).

Ceux qui souhaitent utiliser cette procédure reçoivent un numéro d’identification TVA individuel, par exemple : EU616xxxxxxx.

procédure d’importation

Cette dernière procédure permet, par l’intermédiaire de l’État membre d’identification, de régler l’obligation de TVA due à l’État membre pour la consommation (autre que le pays d’identification) qui résulte des ventes à distance de biens importés (envoi d’une valeur n’excédant pas 150 euros).

La procédure d’importation permet de s’inscrire au titre duquel la TVA qui en découle peut être réglée :

– Indépendamment ,

– par représentation (par personne interposée),

– En qualité d’intermédiaire agissant pour le compte et au profit du contribuable utilisant cette procédure.

Les contribuables qui souhaitent utiliser la procédure d’importation reçoivent un numéro individuel d’identification à la TVA, par exemple IM616xxxxxxx.

hypothèses clés

Le fait de ne pas s’inscrire en tant que contribuable actif à la TVA dans le pays de consommation n’est pas un obstacle à la déclaration et au paiement de la taxe due dans chaque pays de consommation. Cela peut être fait en utilisant les procédures susmentionnées en utilisant le portail en ligne de l’État membre où l’assujetti est identifié aux fins de la TVA (identification de l’État membre).

Il est bon de savoir que ces démarches ne sont pas obligatoires. Toutefois, l’inexécution de l’une de ces procédures entraînera l’obligation d’immatriculation et de règlement de la TVA due dans le pays de consommation.

Conditions de livraison

Lorsqu’il choisit d’utiliser la procédure OSS, le contribuable doit appliquer la procédure à l’ensemble de ses livraisons, dans tous les pays de consommation. Ainsi, il est impossible d’utiliser la procédure OSS uniquement pour les livraisons effectuées dans certains États membres (sélectionnés), puisqu’elle s’applique à toutes les livraisons effectuées aux consommateurs.

Si le contribuable choisit de n’utiliser qu’un seul régime, il doit déclarer toutes les livraisons couvertes par ce régime particulier.

Les publicités

Concrètement, cela signifie que le contribuable, lors de son enregistrement auprès d’un guichet unique (OSS) dans l’État membre où il a été immatriculé à la TVA (l’État membre dit d’identification) aux fins de l’OSS, par voie électronique, dépose des déclarations de TVA, qui contiendront une liste détaillée de la livraison (y compris le montant de la TVA due) qui doit être déclarée selon la procédure indiquée.

Ainsi, l’État membre d’identification, via un réseau de communication sécurisé, soumet à l’État membre consommateur concerné des déclarations de TVA aux fins de l’OSS avec le montant de la TVA payée.

Dans le cas d’actions en dehors de l’Union européenne et de l’Union européenne – la déclaration de TVA est déposée trimestriellement à la fin du mois suivant le trimestre soumis à l’obligation de règlement.

En cas d’importation – par mois A la fin du mois Après chaque mois suivant.

La déclaration de TVA aux fins de l’OSS est secondaire et exclusive et ne peut pas remplacer la déclaration de TVA déposée dans votre État membre en vertu des obligations nationales en matière de TVA.

Taux de change de l’euro dans la déclaration de TVA aux fins de l’OSS

En règle générale, lorsque vous remplissez une déclaration de TVA aux fins de l’OSS, une devise spécifique doit être utilisée – l’euro. Les États membres identifiés qui n’ont pas encore adopté l’euro peuvent demander que la déclaration soit établie dans leur monnaie nationale.

Pour les livraisons réglées dans des devises différentes, le virement s’effectue au taux de change annoncé par la Banque centrale européenne le dernier jour du délai de règlement.

Base légale:

Les dispositions relatives au statut global se retrouvent dans les textes juridiques suivants :

  • Directive 2006/112/CE du Conseil relative au système uniforme de taxe sur la valeur ajoutée (modifiée par les directives (UE) 2017/2455 et (UE) 2019/1995 du Conseil et la décision (UE) 2020/1109 du Conseil),
  • La directive 2009/132/CE du Conseil qui définit le champ d’application de l’art. 143(a) b et c) de la directive 2006/112/CE concernant l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée à l’importation finale de certains biens (telle que modifiée par la directive (UE) 2017/2455 du Conseil), • Règlement (UE) n° 904/2010 sur la coopération administrative et la lutte contre la fraude dans le domaine de la taxe sur la valeur ajoutée (modifié par les règlements (UE) 2017/2454 et (UE) 2020/1108 du Conseil),
  • Règlement (UE) n° 282/2011 du Conseil établissant des mesures de mise en œuvre de la directive 2006/112/CE relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée (tel que modifié par les règlements (UE) 2017/2459, (UE) 2019/2026 et ( UE) 2020/112),
  • Règlement d’exécution (UE) 2020/194 de la Commission du 12 février 2020 fixant les modalités d’application du règlement (UE) n° 904/2010 du Conseil relatif aux régimes particuliers des assujettis fournissant des services à des non-assujettis, vendant des biens à une distance. et la mise en œuvre de certaines livraisons intérieures de biens (tel que modifié par le règlement (UE) 1318/2020 de la Commission).

Anna Bokochchef comptable avec de nombreuses années d’expérience dans des entreprises au profil productif

Leave a Comment