Voyage d’hiver à travers le pôle Nord – tvp.info

Il a traversé l’Amazonie, pataugé dans la taïga sibérienne, parcouru plusieurs centaines de kilomètres à ski sur la rivière gelée de la Kolyma et, en mars, il a erré seul à travers le Spitzberg – l’une des îles de l’archipel du Svalbard et aussi la plus grande île de Norvège. Voyageur et athlète, Marcin Jeniczko a parcouru un total de 240 km en 18 jours, tirant un traîneau avec un équipement pesant 80 kg. Aujourd’hui, les lecteurs du portail tvp.info raconteront les difficultés de l’expédition, la météo capricieuse et les ours polaires.

Agnieszka Wasztyl : Au pays des Massaïs

Grands, maigres, vêtus de robes rouges … un peuple de guerriers qui vivent dans les régions infinies de la savane et de la brousse africaines … Les Maasai sont l’un des plus …

voir plus

Marcin, tu as fait tes preuves dans des circonstances difficiles pendant des années. Autrefois, il y avait l’Amazonie, la Sibérie, l’Alaska, et maintenant c’est l’heure de l’hiver dans l’Arctique. Vous vous promeniez sur l’île du Spitzberg. Pourquoi avez-vous décidé de faire ce voyage ?

Cela fait partie de mon grand projet sportif. En 2023, je pars en Antarctique, à condition de réduire le budget jusqu’au bout, bien sûr. Mais je suis optimiste, donc je pense que ce sera le cas. Auparavant, j’ai nagé dans l’Amazone à une distance de 6 mille. Combien dans un canoë, ce que personne n’a encore fait. Je l’ai décrit dans le livre Dancing With the Amazon. Mais un voyage à travers l’Amazonie avec des projets arctiques est une toute autre histoire. Les pays nordiques et froids présentent un énorme défi, en particulier en ce qui concerne les régions arctiques – où les menaces sont nombreuses. En 2006, elle a navigué autour de l’archipel du Svalbard avec le Capt. Remigius Terzasca. Nous sommes aussi arrivés au pays de François-Joseph. Puis je me suis promis de revenir au Svalbard, mais cette fois en hiver. Et quand j’ai commencé à préparer l’expédition au pôle Sud, il m’a semblé que le voyage à travers les îles de cet archipel était le suivant. Et donc je me suis retrouvé au pôle Nord.

En 2017, j’ai parcouru le plateau de Hardangervidda – situé dans le sud-ouest de la Norvège. C’est le plus haut plateau d’Europe. Vous marchez dans les deux sens. Maintenant je suis de retour en Norvège, à Svalbard. Comment avez-vous préparé ce voyage ?



Traverser l’Éthiopie à moto

Choisissez de voyager hors des sentiers battus et découvrez le monde à moto. Il a déjà voyagé dans ce sens, entre autres l’Iran, le Liban, Oman, les Emirats Arabes Unis…

voir plus

J’ai traversé le plateau de Hardangervidda dans un sens avec un ami de Norvège, mais j’étais de retour par moi-même. Roald Amundsen s’est entraîné sur ce plateau avant d’atteindre le pôle Sud. Après ce voyage, je pensais que Svalbard serait la prochaine étape qui me rapprocherait de mon objectif que j’évoquais au début. Je me suis préparé de différentes manières. J’ai beaucoup couru et entraîné. J’ai obtenu, entre autres, 100 km de course de montagne Łemkowyna Ultra-Trail. Avant cela, j’avais fait des allers-retours dans les monts Mackenzie au Canada sur 1 000 kilomètres – et je suis revenu par moi-même. Je me prépare à de telles excursions dans mon état et mon esprit. J’avais l’habitude de louer une charrette spéciale dans laquelle mes fils étaient assis et nous nous promenions dans les bois. Ils se sont amusés et se sont entraînés. Maintenant, je cours de longues distances dans les montagnes. La course à pied est importante, j’utilise des bâtons, qui jouent aussi un rôle majeur en hiver.

Plus de la moitié de la surface de Svalbard est couverte de glaciers – il y en a plus de 2 000 au total. 3 000 ours polaires vivent sur les îles. La chasse aux animaux est interdite et l’abattage des ours est soigneusement examiné par le gouverneur. Cependant, chaque résident et touriste doit porter une arme partout…



Le joyau naturel de la Turquie

C’est l’une des plus grandes attractions de la Turquie. Les terrasses calcaires de Pamukkale ont été créées par 17 sources chaudes. Leurs possessions étaient appréciées par les anciens…

voir plus

ça c’est vrai. De plus, les armes à feu sont également indispensables en Alaska. Ils sont traités comme des ceintures de sécurité. C’est ce que les missionnaires que j’ai rencontrés m’ont tout de suite dit. Une fois traversé le plus grand fleuve de l’Alaska – le Yukon. Je me souviens de ma peur des grizzlis. Maintenant je suis de retour à Svalbard, mais j’avais déjà une arme. De plus, j’ai emporté avec moi les torches et le soi-disant “jardin” – c’est la ligne qui se déploie autour de la tente sur 4 piliers. En Pologne, j’ai acheté des bâtons à un berger électrique et les torches étaient attachées à ces bâtons. Si un ours polaire s’approche de la tente et veut nous en faire sortir, il casse la corde, la torche s’éteint et nous avons le temps d’évacuer du sac de couchage. Mais pour être honnête, j’étais tellement fatiguée pendant la marche que je n’ai jamais mis en place cette protection. J’avais des pistolets et des lampes de poche, et j’ai mis une bouteille d’essence à côté de ma tête. Je pensais qu’en cas d’urgence, je mettrais le feu et ça ferait fuir l’ours en peluche (rires).

J’ai tout de suite emprunté l’arme. Savez-vous comment cela fonctionne? Avez-vous été formé ?

J’ai emprunté l’arme au magasin. Mais ici, il vaut la peine de dire que ce n’est pas facile. Il existe des procédures et de nombreuses conditions doivent être remplies avant d’obtenir une approbation. Tout d’abord, vous ne pouvez pas être puni. Un document confirmant l’absence de casier judiciaire doit être obtenu auprès du ministère polonais de la justice et traduit par un notaire. Ce n’est que plus tard qu’il a été envoyé au gouverneur de Svalbard, puis le gouverneur l’a envoyé à la police norvégienne pour analyse. Ce n’est qu’après l’approbation des services que vous pouvez demander une arme. Pas facile non plus. Les armes peuvent être louées, mais non seulement vous devez montrer un certificat attestant que vous avez effectivement manipulé une arme, mais vous devez également prouver vos compétences. Dans les 4 minutes, le client doit charger le pistolet, tirer et démontrer sa capacité à le manipuler. Si vous ne réussissez pas l’examen, vous n’obtiendrez pas d’arme.

Agnieszka Wasztyl : Caribou, Mombasa !

Bondé, bruyant et plein de contrastes. Entourée par les eaux azur de l’océan Indien, Mombasa est un creuset mondial et le plus grand port…

voir plus

Avez-vous rencontré un ours polaire ?


Heureusement non. Je me suis éloigné de la mer et des fjords un ours que j’ai vu mais c’était trop loin de moi.

Quelles actions dois-tu accomplir pour te rendre à Svalbard ?

Vous devez demander l’autorisation au gouverneur de Svalbard à l’avance. Il est généralement déconseillé aux personnes de voyager seules. Il est associé à un grand risque. Les laissez-passer d’expédition en solo sont accordés aux personnes ayant une vaste expérience de l’hiver et des expéditions extrêmes. Je suis ce genre de personne donc je n’ai pas eu de problème avec ça. De plus, vous devez avoir une PLB avec vous – c’est un robot radio et un émetteur spécial qui doit être avec vous. Dans une situation dangereuse, il est activé, puis le processus de sauvetage des vies par les autorités locales commence.

J’ai lu que les lacunes et le temps changeant étaient tout un défi, y compris des vents forts qui rendaient difficile l’installation de la tente. On dit que vous vous engelez les doigts ?


Oui .. Je me suis gelé les doigts, mais ce n’était que le début. Je me souviens que la température a chuté à moins -16 degrés Celsius et que le vent soufflait, et le temps devenait de plus en plus chaque heure. J’ai oublié de charger mon arme. J’étais un peu nerveux parce que mon arme était tombée en panne et j’ai dû charger mon arme sans gants. C’est alors que je me suis mordu le bout des doigts avec du gel. Heureusement, ils travaillent maintenant. Svalbard est une violente tempête, qui perturbe grandement les voyageurs. Les lacunes étaient couvertes, il fallait donc y faire attention lors de la randonnée, car il y en a beaucoup sur les glaciers.

En scooter via le Sri Lanka

Il a plusieurs expéditions extrêmes à son actif. Il a conduit une moto, entre autres en Inde et au Népal, et a vaincu plus de 40 000 km. Il atteint des villages isolés de…

voir plus

J’avais prévu de marcher 20 kilomètres tous les jours, mais tu sais, parfois on ne peut pas battre la nature. J’ai entendu dire que marcher 20 km prend parfois 10 heures ?

Ouais. 10 heures nous donnent environ 21 kilomètres par jour, mais ce n’est pas toujours réalisable. Cela se passe différemment. Tout dépend des conditions météorologiques. On sait que la marche est plus facile lorsque le soleil se lève et qu’il n’y a pas de vent. C’est encore pire quand une tempête de neige arrive. Il faut bien regarder les nuages.

Était-ce plus difficile de randonner sur des glaciers ou des vallées ?

Beaucoup plus difficile sur le glacier. Il y a là un vrai danger. C’est une randonnée de haut en bas, et il peut y avoir des vents forts à tout moment. Vallées plates. Pour réduire le risque, j’ai utilisé le GPS et la boussole.

À quelles températures sur le site avez-vous dû faire face ?


Les températures variaient de -10 à -35 degrés Celsius en dessous de zéro, mais il faut se rappeler que sous des vents forts, elles ont ressenti une diminution significative. Par exemple, à une température inférieure à 20°C avec des rafales de vent, le corps a l’impression que la température est de moins 35°C. Le vent à Svalbard est le plus grand ennemi.

rareté de la Cappadoce

Anciennes villes souterraines, églises creusées dans la roche et formations rocheuses étonnantes. La Cappadoce – terre d’exception au coeur de la Turquie – ravit …

voir plus

Votre objectif était d’atteindre le mont Newton (Newtontoppen). C’est le plus haut sommet de l’île du Spitzberg. Malheureusement, cela n’a pas fonctionné. ce qui s’est passé? La météo a contrecarré mes plans ?


Quand je suis arrivé à l’iceberg, j’ai glissé et je me suis fait très mal. De plus, il y a eu une forte tempête et la charpente supportant la tente s’est cassée. J’ai décidé d’y aller tant que j’avais assez de force et de motivation. Je suppose que c’est la motivation qui m’a manqué. De plus, mon voyage a commencé juste après l’agression russe contre l’Ukraine. Je ne pouvais pas me débarrasser de mes pensées sombres et mélancoliques. Pour faire un projet, il faut être très motivé. Cependant, je peux annoncer ici que je reviendrai à Svalbard l’année prochaine et que j’atteindrai le sommet. Je dédie l’entrée aux soldats maudits.

Vous vous apprêtez également à traverser le Groenland. En 55 jours vous voulez parcourir 1 150 km… est-ce une autre expédition pour vous préparer à la traversée du grand Antarctique que vous entamerez l’année prochaine ?

Fin avril 2023, avec un partenaire norvégien, nous prévoyons un double passage au Groenland. C’est un énorme défi et presque personne ne veut le relever. Je n’ai jamais été intéressé par la copie de graphiques. Nous commencerons sur la côte ouest à Ice Cap Point 660 – près de la ville de Kangerlussuaq, et terminerons le voyage dans la ville d’Isortoq, sur la côte sud-est. Nous parcourrons 1 200 km au total. Le coût de la traversée dans les deux sens est d’environ 100 000. zloty.

Agnieszka Wasztyl : Virus Corona au Kenya

La pandémie de coronavirus recule lentement, mais il y a des pays qui, du moins selon les statistiques, y ont complètement fait face depuis le tout début. un de…

voir plus

Vous envisagez de traverser le pôle Sud par vos propres moyens pour parcourir 2 400 km en 80 jours. Il s’agit d’une expédition parrainée par le Comité olympique polonais. Un défi ambitieux et peut-être un gros risque ?


Oui, c’est un très grand défi. Nous prévoyons de décoller le 1er novembre 2023. Si je ne fais pas le vol, je ne l’attendrai plus. Les coûts sont connus pour être prohibitifs, donc j’apprécierais tout soutien. Je commencerai l’expédition à l’entrée d’Hercule. Le plan est de marcher jusqu’au poteau et de revenir sur le même itinéraire sans caution. Un total de 2 400 km. Seules 4 personnes ont réussi à faire une telle transition sur une telle distance. Ce que Fin Risto Hallikainen a fait en 71 jours sans acompte. Le coût de cette excursion est de 450 000 PLN au total. zloty.

L’Expédition est aussi un projet pédagogique pour les jeunes. Auparavant, j’ai emmené des enfants d’orphelinats en voyage et j’ai été bénévole à l’Hospice pour enfants de Poméranie. Maintenant, je veux emmener ma jeunesse au Chili. Cette année, j’ai quelques voyages d’entraînement, quelques tours de plus – dont une course de 150 km. Je dois aussi passer le test pour devenir un voilier intermédiaire, donc il y a beaucoup à faire. Il est possible que je voyage aussi en Alaska pendant un certain temps, dans le cadre de l’acquisition de compétences préalables à l’expédition en Antarctique.


Application mobile TVP INFO pour appareils mobiles
Application mobile TVP INFO pour appareils mobiles

la source:

Leave a Comment